Association pour la Promotion de l'Enseignement
et de la Recherche en Aménagement et Urbanisme

actualites

Actualités de l'APERAU

La prochaine réunion conjointe des réseaux MoTAU de l'APERAU, TerriTrans et de l’IFSTTAR

Aura lieu le 17 décembre 2019 à Marne-la-Vallée

samedi, 16 novembre 2019. catégorie: Actualités de l'APERAU

Le thème de la journée portera sur :  MOBILITES, TRANSPORT, AMENAGEMENT, URBANISME.  LES RELATIONS ENTRE RECHERCHE ET ACTION PUBLIQUE : CONVERGENCES OU DIVERGENCES ?

TÉMOIGNAGE 1 : LE POINT DE VUE DE LA RECHERCHE, À TRAVERS DES EXPÉRIENCES DE RECHERCHE-ACTION

Jérôme Monnet, Université Paris-Est, LVMT; Kaduna-Eve Demailly, Université Paris-8 , LADYSS ; Julie Scapino, Labex Futurs Urbains : Groupe « Mobilités urbaines pédestres »

Présentation d’une recherche-action en voie d'achèvement avec la Mairie de Paris, et une autre en cours avec le conseil départemental du Val de Marne, autour de la problématique des modalités de prise en compte des usages dans le réaménagement de la voirie en "espace public", avec en arrière-plan la transformation de la maîtrise d'ouvrage face à l'expertise d’usage.

TÉMOIGNAGE 2 : LE DOCTORAT DANS UN ORGANISME PUBLIC

"D’une thèse CIFRE en lien avec l’agence d’urbanisme de Rennes aux travaux de recherche de la DGITM", Romaric Negre, docteur en géographie, chargé d’études à la DGITM

TÉMOIGNAGES 3 et 4 : ATELIERS DE MASTER AMÉNAGEMENT-URBANISME (OU AUTRES FORMATS PÉDAGOGIQUES)

« Enseigner les transports en école d’architecture. Savoirs, critiques et projets», Anne Grillet-Aubert, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Belleville (ENSAPB), UMR AUSser

" Quelle demande de recherche des collectivités en matière de transports ? Une analyse exploratoire du contenu des ateliers de projets du Master Ville et Projets de l'Université de Lille", Alain L'Hostis, LVMT, Université Gustave Eiffel ; Philippe Menerault, Université de Lille ; Patrick Philippe, Université de Lille.

Lieu de la réunion :

14-20 boulevard Newton, Cité Descartes – Champs sur Marne,

77447 Marne La Vallée cedex 2

RER Noisy-Champs, Bâtiment Bienvenüe, Salle B 346

L’inscription à la journée est gratuite mais obligatoireauprès de Sandrine Vanhoutte :  (en précisant si vous souhaitez participer au déjeuner)

Pour ceux qui ne pourront pas faire le déplacement pour cette journée, nous vous donnons rendez-vous lors de la prochaine réunion du réseau MoTAU qui aura lieu à Rabat, la semaine du 8 juin 2020, dans le cadre des Rencontres internationales en urbanisme de l’APERAU.

Au plaisir de vous retrouver nombreux,

Patricia Lejoux, Florence Paulhiac-Scherrer et Alain L’Hostis

Le réseau thématique de recherche MoTAU de l’APERAU, animé par P. Lejoux et F. Paulhiac-Scherrer, s’adresse à des chercheur.e.s (enseignant.e.s-chercheur.e.s, doctorant.e.s, post-doctorant.e.s…) comme des praticien.ne.s qui souhaitent développer une approche intégrée des domaines de la mobilité, des transports, de l’aménagement et de l’urbanisme afin de mieux saisir les enjeux qu’ils représentent dans la fabrique de l’urbain contemporain, tant en Europe, en Amérique du nord qu’en Afrique-Moyen Orient.

Colloque international de l’APERAU AMO, Tunis 2019, Organisé par l’ENAU et l’ISTEUB de l’Université de Carthage

« Ville résiliente, réalités et perspectives en Afrique et Moyen-Orient » 13 et 14 décembre 2019

samedi, 02 novembre 2019. catégorie: Actualités de l'APERAU

Le colloque international « Ville résiliente, réalités et perspectives en Afrique et Moyen--Orient » s’inscrit dans une tradition de la section Afrique Moyen-Orient du réseau APERAU. Cette section régionale, par une série de colloques et workshops, appuie les efforts de recherche portant sur des problématiques spécifiques aux villes de la région ou celles portant sur des questions internationales mais traitées à travers les études des cas et expériences propres à la région. Le tandem ENAU et ISTEUB, membres du réseau APERAU AMO, organise à Tunis les 13 et 14 décembre 2019, un colloque international sur une thématique actuelle, celle de la résilience des villes en Afrique et Moyen-Orient.

Les villes africaines et celles du Moyen-Orient sont aujourd’hui de plus en plus confrontées à des crises d’ordre environnemental, économique, sécuritaire et doivent faire face à des changements et bouleversements technologiques.

Sur le plan environnemental, le réchauffement climatique met les territoires face à des problèmes de sècheresse, d’inondations de pollution et de grands incendies. Les catastrophes naturelles sont de plus en plus fréquentes et dangereuses et n’épargnent aucun territoire.

Sur le plan économique, les pays et les villes doivent faire face aux crises financières, économiques et sociales avec une situation de pauvreté et de disparités de développement humain et économique aggravée par la globalisation.

Sur le plan politique et sécuritaire, la région connaît un contexte d’instabilité marqué par des guerres, des recompositions des territoires, des révolutions, des révoltes sociales et des émeutes. Une situation qui a engendré un climat de violence et d’instabilité augmentant ainsi la population vivant dans la précarité et le nombre de réfugiés.

Sur le plan technologique, le monde vit au rythme effréné d’innovations et de changements que les villes de la région doivent suivre et s’y adapter. Ces révolutions technologiques changent le paysage économique en faisant apparaître des secteurs d’activités et disparaître d’autres. Ces révolutions imposent de nouvelles formes de mobilités, d’échanges et de gestion dans les villes.

Face à un contexte régional marqué par des risques émergents et une montée des incertitudes et instabilités, la résilience apparaît comme une réponse globale la plus adéquate ; Les villes et particulièrement celle de la région Afrique - Moyen Orient, doivent montrer une capacité à résister dans un premier temps à ces situations délicates et urgentes et à se reconstruire dans un second temps. Mieux encore, ces villes sont appelées à tracer des stratégies locales et nationales qui leur permettront d’identifier les menaces et anticiper des actions efficaces et efficientes pour atténuer leurs impacts. Les villes ne sont pas égales face aux catastrophes, aux imprévus et aux changements, seules celles avec cette capacité de résilience, pourront résister et sauront se positionner dans une ère où concurrence et compétitivité s’imposent au quotidien.

Le colloque invite à se concentrer sur les recherches empiriques s’appuyant sur des expériences réelles portant sur les villes africaines et celles du Moyen-Orient et issues d’enquêtes de terrain. Les approches transdisciplinaires en rapport avec la thématique de la résilience (géographie urbaine, génie urbain, sociologie urbaine…) sont encouragées afin de privilégier une approche globale dans le traitement de la problématique du colloque.

Participation au colloque

Merci de bien vouloir envoyer votre proposition, un résumé de 5000 caractères maximum (espace compris), accompagnée d’une courte biographie avant le 08 novembre 2019 à l’adresse suivante :

Tenu sur 02 journées, le colloque accueillera des contributions en français. Une publication sous forme d’ouvrage collectif est prévue pour les articles sélectionnés.

Les frais sur place (déjeuner, pause-café, transfert depuis l’aéroport) sont pris en charge par les organisateurs.

Dates importantes

15 octobre 2019 : l’appel à contribution

08 novembre 2019 : date limite d’envoi des résumés

15 novembre 2019 : la réponse du comité scientifique

13 et 14 décembre 2019 : la tenue du colloque

06 janvier 2020 : l’envoi du texte final.

Mars 2020 : édition des actes du colloque.

Comité scientifique (provisoire)

Abdelaziz Adidi - ( INA – Rabat)

Naima Chabbi-Chemrouk - (EPAU – Alger)

Samia Benabbas (Université de Constantine)

Achille Ndongo (EAMAU – Lomé)

KOUADIO NDa NGuessan (EAMAU – Lomé)

Adebayo Koffi Djeguema (EAMAU – Lomé)

Ziad Akl (Université de l’ALBA – Beyrouth)

Imane Bennani (Université International de Rabat)

Fakher Kharat (ENAU - Tunis)

Abdesselem Mahmoud (ENAU - Tunis)

Yadh Zaher (ENAU –Tunis)

Amel Hammami Montasser (ENAU – Tunis)

Ali Zribi (ENAU – Tunis)

Moez Bouraoui (ISTEUB – Tunis)

Olfa Ben Medien (ISTEUB –Tunis)

Sami Yassine Turki (ISTEUB –Tunis)

Hatem Kahloun (ISTEUB –Tunis)

Comité d’organisation (provisoire)

Hatem Kahloun

Imen Zaafrane

Olfa Ben Medien

Sami Yassin Turki

Amel Hammami Montacer

Abdesslem Mahmoud

Emna Frikha

Réseau PédagAU Appel à participation Forum - Enseigner le/par projet

mercredi, 29 mai 2019. catégorie: Actualités de l'APERAU

Le réseau thématique PédagAU de l’APERAU internationale organise un forum dans le cadre des Rencontres annuelles 2019 de l’APERAU à Strasbourg.

Ce forum aura lieu le 19 juin 2019 de 14h à 17h à la Faculté de géographie et d’aménagement et portera sur les pratiques pédagogiques et les expériences d’enseignement du/par le projet.

L’après-midi sera organisée en deux temps.Une première partie sera consacrée à une table rondequi réunira cinq enseignants-chercheurs impliqués dans des démarches de projet :

·         Ana Lucia Britto, (géographe, Université Fédérale Rio, Ecole d’architecture)

·         Patrizia Gabellini (urbaniste, Polytechnico Milan)

·         Andreea Grigorovichi (architecte, ENSAS)

·         Barbara Morovich (anthropologue, ENSAS)

·         Florence Rudolf (sociologue, urbaniste, Insa Strasbourg)

Une seconde partie est consacrée à des ateliers thématiquesde partage d’expériences sur la pédagogie du projet.

Ce forum est ouvert à tous (enseignants-chercheurs, étudiants, praticiens). Nous espérons qu’il suscitera votre intérêt et rassemblera de nombreux participants aux Rencontres internationales en urbanisme.

Pour vous inscrire, nous vous remercions de compléter le formulaire sur ce lien.

Pour plus d’informations, le programme, le site des rencontres et le blog du réseau PédagAU

21ème Rencontres Internationales en Urbanisme de l'APERAU, Strasbourg du 16 au 21 juin 2019.

Tarif préférentiel prolongé jusqu'au 8 mai 2019

lundi, 29 avril 2019. catégorie: Actualités de l'APERAU

Le tarif préférentiel est prolongé jusqu'au 8 mai, pour une inscription aux 21ème Rencontres Internationales en Urbanisme de l'APERAU qui auront lieu à Strasbourg du 16 au 21 juin 2019.

Jusqu'au 8 mai : 
        tarif plein : 180€  - agent EMS ou Grand Est : 100€  - étudiant  : 90€ 

A partir du 9 mai  et jusqu'au 31 mai : 
        tarif plein : 220€  - agent EMS ou Grand Est : 130€  - étudiant  : 110€ 

Le thème du colloque est : "Métropoles au XXI ème siècle : coupures - coutures - soudures : comment (re)faire la ville ? ". Les inscriptions se font ici.

APPEL A CONTRIBUTION RIURBA n°9

L’urbain en ses objets : une nouvelle matérialité de la ville ?

lundi, 22 avril 2019. catégorie: Actualités de l'APERAU

APPEL A CONTRIBUTION RIURBA n°9

L’urbain en ses objets : une nouvelle matérialité de la ville ?

Dossier coordonné par Laurent Devisme et Frédérique Hernandez

Après l’appel à contributions consacré à l’évolution des acteurs professionnels du champ de l’urbanisme, ce sont les objets, les non-humains qui nous intéressent ici. Comment l’arrivée de nouveaux objets modifient-ils les perspectives en matière d’énonciation, de conception et de gestion de la ville ? Participent-ils d’une façon renouvelée de concevoir la fabrique urbaine ? De nouveaux objets pointent-ils vers de nouveaux usages ? Infléchissent-ils les pratiques ? Comment mobilisent-ils des sources de financement, favorisant leur mise en œuvre (à l’instar des subventions accompagnant la mise en œuvre des tramways dans la période 1990/2000 en France) ?

La production urbaine est aujourd’hui aimantée par l’enjeu de montrer à l’échelle 1 ce que pourrait être la ville de demain : innover et produire du neuf certes mais pouvoir en attester, tester en grandeur nature. A l’image du pavillon-témoin, le quartier-témoin, l’équipement-témoin s’appellent aujourd’hui plutôt prototypes ou démonstrateurs. S’originant dans les mondes techniques et industriels, cet appel à l’innovation traverse désormais les politiques publiques et les projets spatiaux.

Dans ce registre, l’espace urbain se voit augmenté, colonisé par de nouvelles techniques pour certains, offrant davantage de prises pour d’autres. Il s’agit ici d’en documenter les multiples expressions : nous pouvons observer tantôt une conciergerie (d’un nouveau genre ?), un lampadaire intelligent nous mettant sur la voie d’une smart city, un dispositif de participation passant par le faire ensemble, un objet circulant dans l’espace public. Entrons-nous ainsi dans un nouvel âge du faire ?

Les objets visés par cet appel peuvent relever de différentes échelles, depuis le design de mobilier urbain jusqu’à l’écoquartier : certes ils font agir – et il faut documenter comment – mais ils ne peuvent être vertueux en soi et leurs effets dépendent bien de leurs conditions de mise en œuvre, de leur localisation, de leur réception, de leurs usages. On rejoint ici la recommandation toute pragmatiste d’analyser le rôle des objets dans leur engagement dans l’action. Ajoutons cette préconisation d’inscrire les « nouveaux objets » par rapport à d’autres qu’ils remplacent, accompagnent ou auxquels ils s’additionnent.

Dans une première direction, il s’agit d’interroger les fondements politiques et communicationnels de ces « nouveaux » objets. Quelles valeurs et symboliques permettent-ils d’incarner  (lester une campagne de promotion, renforcer l’identité métropolitaine de tel ou tel espace - songeons à un téléphérique, plus encore qu’un busway - signer un tournant environnemental, avec l’introduction de noues dans un écoquartier) ?

Dans une deuxième direction, il faut être attentif à la réception de ces « nouveaux » objets. Il s’agit d’être au plus près de ce que l’objet active du côté de ses usages. Il peut être question d’ergonomie (transformation des assises), d’agilité de l’orientation dans la ville, de 2.0 dans différents moments de la vie quotidienne : les modifications des prises, que ce soit par des écrans tactiles dans des abribus, des écrans interactifs... doivent alors être étudiées.

Outre ces deux orientations possibles, des réflexions historicisant le problème seront bienvenues : par exemple en revenant sur des objets ayant en quelque sorte « raté » leur sortie dans le monde (ARAMIS, véhicule collectif-individuel automatique, étudié à la fin des années 1980 par B. Latour ou encore une monnaie locale ayant fait long feu…), n’ayant donc pas rencontré « leur » public ou encore en questionnant des prospectives qui peuplent le monde urbain d’autant d’objets restés à l’état de fiction mais ayant au-moins traversé notre imaginaire. Une autre manière d’historiciser la question consiste à ne pas seulement considérer des objets nouveaux mais à analyser le devenir d’objets anciens certes mais qui se transforment et parfois de manière significative : des places publiques, des équipements vacants, des zones en déprise ou en crise, des objets dont les sociétés urbaines héritent et dont il faut actualiser le fonctionnement.

Le cadrage de la revue privilégiera bien sûr des objets des mondes de l’aménagement-urbanisme, du paysage et de l’architecture.

Si l’entrée par les objets peut être une clé de lecture de l’histoire même de l’architecture ou de l’urbanisme (cf. Rem Koolhaas relisant New York via la technologie de l’ascenseur puis de l’escalator), elle peut aussi être parfois synonyme d’un manque de problématisation. Il s’agira d’éviter cet écueil. Ce dossier pourra alors s’inscrire dans cette perspective de réhabiliter la portée d’une pensée qui part des objets, qu’ils soient à teneur véhiculaire (transports) ou plus largement serviciels (facilitation de la gestion de la ville…).

Temporalité

Appel lancé mi-avril 2019

Articles attendus pour Début Juillet

Expertises au cours de l’été 2019

Retour aux auteurs pour mi-Septembre

AR avec les auteurs jusque fin Octobre 2019

Publication en Novembre-Décembre

Le séminaire du réseau thématique PédagAU : enseigner par l’atelier : une question de recherche ?

samedi, 13 avril 2019. catégorie: Actualités de l'APERAU

Le réseau thématique PédagAU de l’APERAU internationale vous invite à la séance de séminaire de recherche sur les pratiques pédagogiques en aménagement et en urbanisme consacré au thème : enseigner par l’atelier : une question de recherche ? dont vous trouverez le programme ici.

Le séminaire aura lieu le jeudi 9 mai 2019, 9h-18h, Sciences Po-CERI, 56 rue Jacob 75007 Paris, Salle Jean Monnet, Rez-de-chaussée. Pour les personnes extérieures à Sciences Po, il faut se présenter une dizaine de minutes à l'avance muni d'une pièce d'identité. 

L’inscription est obligatoire via ce lien : attention, le nombre de places est limité.

Réseau PédagAU

lundi, 01 avril 2019. catégorie: Actualités de l'APERAU

Pour suivre l’actualité du réseau Pedagau, prière de de cliquer sur le lien ici

 

Résultats du challenge Européen, Brest

lundi, 01 avril 2019. catégorie: Actualités de l'APERAU

Challenge Européen, Brest, du lundi 22 au vendredi 25 mars 2019

Dix équipes ont participé à cette édition :

  1. Aix-Marseille
  2. Bordeaux
  3. Bruxelles
  4. Grenoble
  5. Lausanne
  6. Lille
  7. Nantes
  8. Perpignan
  9. Reims
  10. Rennes

Le sujet, présenté par Brest métropole, portait sur l’aménagement du quartier autour de la gare. Le jury (composé des représentants de   l’APERAU, l’Institut de Géoarchitecture, Brest métropole, l’agence d’urbanisme, du CAUE, de l’architecte des bâtiments de France, du studio Paola Vigano) a retenu le projet de l’équipe de Bruxelles.

Pour plus d’informations, suivre le lien suivant ici

Réseau PédagAU : Appel à contributions " Enseigner par l’atelier, une question de recherche? "

mercredi, 13 février 2019. catégorie: Actualités de l'APERAU

Séminaire de recherche sur l’atelier en urbanisme

le jeudi 9 mai 2019 de 9h30 à 18h à Sciences Po Paris

L’objet du séminaire

Le réseau PédagAU – pédagogies en aménagement et urbanisme - est un réseau thématique de recherche au sein de l’APERAU internationale. Cette initiative veut pallier la rareté des lieux d'échange sur les pratiques d'enseignement supérieur dans le champ disciplinaire de l'aménagement et de l'urbanisme. Elle vise également à promouvoir le développement des recherches sur les pédagogies de l’aménagement et de l’urbanisme, qui sont peu nombreuses dans le monde francophone.

PédagAU organise à partir de 2019 un séminaire de recherche sur les pratiques pédagogiques en aménagement et en urbanisme. Ce séminaire a une vocation scientifique, en valorisant les travaux sur le sujet et en permettant d’identifier des pistes pour de nouvelles recherches. Il a également une vocation réflexive, en créant un lieu d’échange en matière de pédagogie en aménagement, en urbanisme et dans les disciplines proches (géographie, architecture, etc.) et d’animation, en offrant un temps de rencontre régulier pour les membres du réseau.

La séance sur l’atelier

La première séance du séminaire porte sur les spécificités de l’atelier dans la pédagogie en aménagement et urbanisme.

Pour obtenir l’appel à contributions, cliquez ici

Pour plus d’informations sur le réseau PédagAU, visitez le blog 

 

1ère rencontre conjointe réseau MoTAU (APERAU)/réseau TerriTrans (IFSTTAR)

mardi, 13 novembre 2018. catégorie: Actualités de l'APERAU

Le 29 novembre 2018 se tiendra, à Lyon, la 1ère rencontre conjointe entre les membres du réseau thématique MoTAU de l’APERAU et du réseau TerriTrans de l’IFSTTAR.

Cette rencontre vise à réunir des chercheurs (enseignants-chercheurs, chargés de recherche, doctorants, post-doctorants…) et des praticiens intéressés par le croisement entre les champs de la mobilité, des transports, de l’aménagement et de l’urbanisme. Il s’agit de réfléchir collectivement aux enjeux que ce croisement représente dans la fabrique de l’urbain contemporain, tant en Europe, en Amérique du nord, qu’en Afrique-Moyen Orient. Partant du constat qu’il existe peu de lieux où échanger sur le croisement entre ces domaines, nous proposons lors de cette première rencontre une réflexion sur la fabrique de la recherche dans la matinée, puis une après-midi consacrée à l’exposé de travaux scientifiques.

Pour en savoir plus (le programme détaillé)

Challenge étudiant 2018

dimanche, 11 novembre 2018. catégorie: Actualités de l'APERAU

Du 24 au 29 Novembre 2018, l’université des frères Mentouri de Constantine accueillera le Challenge Interuniversitaire en Aménagement et Urbanisme de APERAU

Institutions Participantes :

Algérie :

-       Laboratoire architecture et environnement (LAE), EPAU, Alger.

-       Laboratoire de l’architecture à l’urbanisme. Technique, Espace et Société (LAUTES), Université Constantine 3

-       Département d’architecture et d’urbanisme d’Oran

-       Le département d’aménagement du territoire de l’université des frères Mentouri (UC1), en tant que membre invité.

Togo :

-       L’EAMAU : L’école africaine des métiers d’architecture et d’urbanisme

Liban :

-       L’ALBA : L’Académie Libanaise des Beaux-arts.

Maroc :

-       L’ENAU : L’école nationale d’aménagement et d’urbanisme

-       L’EAUIR : L’école d’architecture et d’urbanisme internationale de Rabat

La Tunisie :

-       L’ISTEUB : L’institut supérieur des technologies de l’environnement de l’urbanisme et du bâtiment

-       L’INAU : L’institut national d’architecture et d’urbanisme.

 

Pour consulter l'appel au concours d'idées

Appel à contribution – Revue internationale d'urbanisme n°8

jeudi, 18 octobre 2018. catégorie: Actualités de l'APERAU

La RIURBA lance un appel à contribution pour un dossier consacré à l’évolution des acteurs professionnels du champ de l’urbanisme.

Titre du numéro (n°8) : Acteurs professionnels de l’urbanisme, ici et là-bas, quoi de neuf ? 

Vous trouverez toutes les précisions concernant cet appel sur le site de la revue, à l'adresse suivante : http://riurba.net/appel-a-contribution-n8/

Les auteurs adresseront leurs articles avant le 21 janvier 2019  au comité éditorial, dans le format précisé à la page « consignes aux auteurs » (http://riurba.net/consignes-aux- auteurs-2/) et à l’adresse suivante : 

Pour toute précision, les responsables du dossier sont :
Nadia
Arab ()
Hélène Dang Vu
(

 

L’APERAU lance ses premiers réseaux thématiques de recherche : MoTEAU et PédaGAU

vendredi, 27 avril 2018. catégorie: Actualités de l'APERAU

À travers la création de réseaux thématiques, l’APERAU poursuit sa mission de valorisation des recherches dans le champ de l’aménagement-urbanisme. Les réseaux thématiques constituent, pour les enseignants-chercheurs dont les institutions sont membres de l’APERAU, un moyen de poursuivre des échanges scientifiques internationaux sur une thématique spécifique, au-delà du rendez-vous annuel des Rencontres internationales en urbanisme-APERAU.  Ils représentent également pour les membres individuels un moyen privilégié de s’intégrer aux activités de l’association. 

 

MoTAU : Vous êtes intéressé par le croisement entre les domaines de l’aménagement et de l’urbanisme et de la mobilité et des transports ? Le réseau MoTAU s’adresse à des chercheur.e.s comme des praticien.ne.s qui souhaitent développer une approche intégrée de ces deux domaines afin de mieux saisir les enjeux qu’ils représentent dans la fabrique de l’urbain contemporain, tant en Europe, en Amérique du nord qu’en Afrique-Moyen Orient.

Pour en savoir plus (appel à manifestation d’intérêt)

 

PédaGAU : Le réseau PédagAU – pédagogie en aménagement et urbanisme veut pallier la rareté des lieux d'échange sur les pratiques d'enseignement supérieur dans le champ disciplinaire de l'aménagement et de l'urbanisme. Il vise également à promouvoir le développement des recherches sur les pratiques d'enseignement et la pédagogie de l’aménagement de l’urbanisme, qui sont peu nombreuses dans le monde francophone.

Pour en savoir plus (appel à manifestation d’intérêt et questionnaire en ligne)

 

Les promoteurs des 2 réseau MoTEAU et PédaGAU vous donne rendez-vous à Lille dans le cadre des Rencontre internationales en urbanisme de l’APERAU le jeudi 21 juin, où ils animeront des corners thématiques

 

Programme du colloque « Nature et ville. Regards croisés franco-lusophones »

jeudi, 08 mars 2018. catégorie: Actualités de l'APERAU

Jean-Paul Carrière nous adresse le programme du colloque « Nature et ville. Regards croisés franco-lusophones », organisé à Tours du 13 au 15 juin sous l'égide de l'APERAU et de l'ANPUR. Rassemblant près de 120 communicants et conférenciers  en provenance de 13 pays différents, ce colloque est ouvert à toute personne désireuse d'y assister, sous réserve d'inscription préalable sur le site https://natureetville.sciencesconf.org

 

Programme du colloque

Appel à communication - Séminaire "Mutations sociétales et évolutions de l'action publique urbaine"

mercredi, 24 janvier 2018. catégorie: Actualités de l'APERAU

Le Plan Urbanisme Construction Architecture (Puca) et le Lab'URBA organisent le 1er juin 2018 un séminaire intitulé « Mutations sociétales et évolutions de l’action publique urbaine » qui se tiendra à la grande arche de la Défense.

Ce séminaire s’inscrit dans le cadre du programme incitatif de recherche « Retour sur vingt ans d’évolution des modes d’action publique urbaine » initié par le Puca. Un premier cycle de séminaires organisé en 2015-2016 a permis de mettre à plat ces principales évolutions dans le design institutionnel, l’organisation des systèmes d’acteurs et des niveaux de gouvernement afin de les rendre plus lisibles et d’en permettre une compréhension systémique.

Parallèlement, il est apparu important d’engager une réflexion permettant d’analyser ces évolutions de l’action publique à la lumière des grandes transformations sociétales. Il s’agit ici alors de rendre compte de ce qui change l'action publique et non ce qui change dans l'action publique. Pour ce faire, la démarche exploratoire conduite par Alain Bourdin, Michel Casteigts et Joël Idt consiste à considérer à la fois les analyses qui permettent de rendre compte des transformations sociétales et les théories centrées sur l'action publique. C’est dans le cadre de ce second chantier de recherche que s’inscrit le séminaire « Mutations sociétales et évolutions de l’action publique ». 

A l’issue du séminaire, une sélection des communications présentées fera l'objet de la publication d'un ouvrage collectif ou d’un numéro de revue.

 

Communications attendues

Les projets de communication devront proposer l'étude, à partir d'objets empiriques précis ou d’hypothèses générales plus théoriques, des effets de changements sociétaux sur l'action publique urbaine, que ces changements aient été ou non recensés ci-dessus. Les communications pourront porter soit sur un moment précis où le changement sociétal fait basculer l’action publique, soit sur une séquence plus longue ou l’interaction apparaît clairement à propos d’un point précis. Une attention particulière sera portée à la manière dont les auteurs articulent les mutations sociétales et leurs effets sur l’action publique urbaine.

Une proposition de communication de deux pages devra être transmise par mail à ; et d'ici le 26 Mars 2018.

 

Calendrier

 Date de lancement de l’appel à communication : jeudi 12 janvier 2018

Remise des propositions avant le lundi 26 mars 2018

Réponse aux auteurs fin avril

Tenue du séminaire le vendredi 1er juin

 

Pour plus de détails, consulter l’appel à communication.

[12 3 4 5  >>  
 
To Top